20 mars 2017

Alnilam

Alnilam

Alnilam (Epsilon Orionis), est la 30eme étoile la plus brillante dans le ciel (et la 4e plus brillante d'Orion).

c'est une super géante bleue, elle est l'une des étoiles les plus lumineuses connues. Elle est l'étoile du milieu, dans la ceinture d'Orion.

Alnilam est également l'une des 57 étoiles utilisées en navigation astrnomique. Pour des observateurs se situant près de l'equateur, elle se situe au plus haut dans le ciel le 15 Décembre vers minuit.

Cette étoile devrait passer au stade de Supergéante Rouge et exploser en Supernova elle est entourée d'un nuage moléculaire, NGC 1990, qu'elle éclaire pour former une nébuleuse par réflexion. Ses vents stellaires peuvent atteindre les 2000 km/s ce qui cause des pertes de masse 20 million de fois supérieures à celles que subit le Soleil

Elle est de magnitude apparente 1,69 et de magnitude absolue -6,38 (30 000 fois la luminosité du Soleil).
C'est une géante bleue de type B0, dont un compagnon de magnitude 11 est répertorié.
Le système est éloigné de 2000 années-lumière.

Posté par Loveprod à 23:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Alnitak

alnitakAlnitak (Zeta Orionis), est une supergéante bleue de magnitude apparente 1,74 et de magnitude absolue -5,26 (Dix mille soleils).

Elle est située à 800années-lumière, de nous.

Elle possède deux compagnons écartés de 2,1" et 57", de magnitudes respectives égales à 4,20 et 9,50.

C'est donc un systeme Binaire, voir multiple. Alnitak est une Supergéante Bleue, elle a une durée de vie courte, de l'ordre de quelques centaines de millions d'années, et elle finira en Supernova.

Elle est 180 000 fois plus brillante et 20 fois plus grande que le Soleil.

Le système Alnitak baigne dans le nébulosité de  IC 434. C'est la première (en partant de l'horizon Est) des étoiles qui forment les Trois Rois.

En effet, Alnitak, Alnilam et Mintaka (appelées également « les Trois Mages ») constituent à elles trois la ceinture d'Orion.

Nous repasserons par ici trés bientot car juste sous Alnitak vous découvrirez la nébuleuse de la tête de cheval, alors au revoir Alnitak est a trés vite...

Je vous donne rendez-vous demain, pour découvrir les trois autres étoiles "Principales" d'Orion et les nébuleuses qui vous passionneront.

Posté par Loveprod à 23:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mars 2017

Rigel

rigel

Rigel (Beta Orionis), est une Supergéante bleue 40 000 fois plus lumineuse et à peu près 78,9 fois plus grande que le Soleil, sixième étoile la plus brillante du ciel, et la plus brillante de la constellation d'Orion.

De magnitude apparente 0,12, magnitude absolue de l'ordre de -6,7, ce qui en fait une étoile extrêmement lumineuse, même légèrement plus brillante que l'étoile, Bételgeuse.

Rigel se situe à une distance de 790 à 950 années-lumière de la Terre.

Ici encore c'est une étoile multiple, soit trois étoiles car elles "posséde" deux compagnons.

Elle s'étendrait jusqu'à l'orbite de Mercure si elle etait a la place de notre Soleil.

 

Posté par Loveprod à 21:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Saiph

saiphSaiph (Kappa Orionis), est elle aussi une supergéante.

Magnitude apparente : 2,07. Magnitude absolue : -4,65, équivalente à celle de "3000 soleils".

Distance 700 années-lumière.

Peu de chose me direz vous mais quand je regarde cette étoile sur cette image, je me demande ce qui pourrait égaler une telle beauté.

 

Posté par Loveprod à 21:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Hatysa

Hatysa

Hatysa (Iota Orionis), encore une supergéante, c'est un système quadruple dominé par une binaire spectoscopique massive possédant une orbite excentrique (e = 0,764) parcourue en 29 jours.

Distance 2000 années-lumière

Magnitude absolue : -5,3 (environ la luminosité de 10 000 soleils). Magnitude apparente : 2,75.

C'est une binaire spectroscopique, qui possède en outre, à 11", un compagnon de magnitude 7,30.

La collision des vents stellaires de cette paire fait de ce système une source importante de rayons X.

Avons nous fait le tour d'Orion me direz vous... et bien non et bien loin de là, car voici les nébuleuses d'Orion. Je vous expliquerai ce que sont ces nébuleuses, mais avant tout, admirez le spectacle qui nous est offert ici.

 

Posté par Loveprod à 22:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]


L'Arc ou Bouclier d'Orion

L'Arc d'Orion, est composé de 6 étoiles, Pi1, Pi2, Pi3 ...etc (vous pouvez cliquer sur l'image)

orion detaillé

Il est assez facile à tracer. C'est un chapelet d'étoiles dont la plus visible (π3 Ori) est sensiblement dans l'axe Bételgeuse - Bellatrix, à une dizaine de degrés plus à l'ouest (considerant que nous regardons toujours vers le sud) nous trouvons π1, π2, π3, π4, π5 et π6 Orionis, elles ne forment pas un système multiple mais sont disposées plus ou moins selon une ligne Nord-Sud, à l'ouest d'Orion. Partant de cette étoile π3 Ori, qui marque la main tenant l'arc, on repère un petit alignement vers le sud, entre π4 et π5, 5° plus au sud. π6 est située deux degrés plus au Sud-Ouest, et marque la fin de la courbure sud de l'arc. Côté nord, l'alignement est moins évident. On rencontre successivement π2 et π1, en arc de cercle à intervalle de 2° ; et 3° plus au nord, ο2 Ori, à 5° au sud-est.

Pi I Magnitude Ap = 4.67     Magnitude Ab =  1.80

Pi II                          4.35                                 0.48

Pi III                         3.19                                 3.67

Pi IV                        3.68                               - 4.25

Pi V                         3.71                               - 4.36 

Pi VI                        4.47                               - 2.86

 Pi3 Orionis3 Ori / π3 Orionis), appelée traditionnellement "Tabit", est une étoile située à environ 26 années-lumière dans la Constellation d'Orion. On pense que l'étoile serait peut-être un système binaire. Bien que des exoplanètes n'aient pas encore été détectées autour de Pi3 Orionis, l'étoile est considérée comme une candidate de choix pour des planètes aussi petites que la Terre. Pi3 Orionis est l'étoile la plus brillante du bouclier que porte Orion.

 Pi3 Orionis était classée septième dans l'ordre d'importance parmi 100 étoiles comprises dans le projet 'Terrestrial Planet Finder" de la NASA (annulé en 2011) qui avait pour objectif de détecter et d'étudier des ¨Planètes telluriques.

Posté par Loveprod à 22:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Nébuleuse M42, M43 et NGC 1977

 

m42_taille35

Voici les nébuleuses M42 et M43, en bas de l'image légerement a Gauche, vous reconnaitrez évidement Hatysa que nous venons de voir et son petit compagnon.

M42 ou (NGC 1976), Brillant nuage de gaz, c'est un enchevêtrement dense de nébuleuses obscures et diffuses. Elle mesure 33 années-lumière de diamètre et se trouve à 1350 années-lumières de nous.

Elle est éclairée par une étoile de magnitude 7, et contiendrait un amas stellaire.

Cet amas est appelé "Amas du trapèze", Le Trapèze est un amas relativement jeune qui s'est formé directement à partir de la nébuleuse parente. Les cinq étoiles les plus brillantes font environ 15-30 masses solaires. Elles sont situées à l'intérieur d'un volume de 1,5 années-lumière de diamètre et sont à l'origine de l'essentiel de l'illumination de la nébuleuse environnante. Le Trapèze pourrait faire partie du plus vaste Amas de la Nébuleuse d'Orion, un groupe d'environ 2 000 étoiles à l'intérieur d'un diamètre de 20 années-lumière.

amas trapezeSur cette photo ici a droite, "voici le trapèze" image de gauche lumière visible, image de droite infrarouge.

Ce système multiple, est situé dans la "Gueule du Poisson" de la grande nébuleuse d'Orion, ces quatre étoiles, dont la plus grande distance est 21", ont, en outre, le même mouvement propre : elles constituent donc certainement un système physique. Les images du telescope Hubble ont revelées des naines brunes, des étoiles en fuite et des disques circumstellaires en évaporation interprétés comme des disques protoplanétaires ou proplyds (de probables planètes en formation).

Trapeze

Voici les étoile du Trapèze vues par Hubble.
Thêta-1 Orionis, est constitué d'un groupe de quatre étoiles formant un astérisme. Ce sont ces étoiles très chaudes qui fournissent toute l'énergie nécessaire à l'illumination de la Grande Nébuleuse d'Orion, au coeur de laquelle elles sont plongées.
A, B, C et D les étoiles pricipales du Trapèze, E formerait avec A  et F avec C des système binaire, G "sont" les disques protoplanétaires.
Il y a encore dans la Constellation d'Orion de nombreux "Amas ouverts", certains associés a des nébulositées plus ou moins spectaculaires.

M043Ici nous nous approchons de M43.

M43 ou (NGC 1982 ou nébuleuse de Mairan) est une nébuleuse brillante qui forme avec M42 la Grande nébuleuse d'Orion. Elle en est séparée par une bande sombre impressionnante et tourmentée.
Au centre l'étoile NU Orionis.
La nébuleuse diffuse M43 entoure la jeune et irrégulière "nébuleuse variable" HD37061 ( NU Orionis ; attention : 'N'+'U', c'est à dire les deux lettres désignant une étoile variable, et non pas 'nu', la lettre grecque).
Il semble que M43 brille par excitation de cette étoile, et qu'elle possède son propre et indépendant petit amas qui se serait formé dans cette région d'Orion.
 
Les motifs sombres le long de son flanc Est sont bien visibles dans des instruments à partir de 8 pouces (200 mm). La nébuleuse elle-même offre un très beau spectacle même dans un 4 pouces (100 mm).
Remontons juste au dessus de M43 pour découvrir ensemble la nébuleuse de "l'homme qui court" que nous appercevons en haut de la premiere photo de cet article.
NGC 1977 nebuleuse de l homme qui court

La Nébuleuse de l'homme qui court, est constitué de l'amas ouvert (NGC 1977) est une nébuleuse par réflexion située à environ 1 500 années-lumieres dans la constellation d'Orion, à 1/2 degré au Nord-Est de la nébuleuse d'Orion. NGC 1977 et également appelée la Nébuleuse de l'homme qui court.

La nébuleuse est constituée des objets NGC 1973, 1975 et 1977, séparés par des parties plus obscures. L’intérieur du nuage révèle des cavités produites par des vents stellaires.

Elle se compose de nombreuses étoiles brillantes de magnitudes comprises entre 4 et 6. Leur lumière se reflète sur certaines régions (en violet) et ionise l'hydrogènes contenue dans d'autres (en rose) qui du coup réémettent de la lumière.

 

ngc 1973 m42 m43

Voici en prenant du recul NGC 1973, 1975, 1977 et plus bas M42 et M43.... tout en bas de l'image Hatysa.

 

Il se passe tant de belles choses au dessus de nos têtes, cet Univers est bien vivant et chaque découverte est merveilleuse tant les distances sont inimaginables et la beauté de tout cela est grandiose.

 

 

 

Posté par Loveprod à 22:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les Nébuleuses par Réflexion (définition)

Les nébuleuses par réflexion sont des nuages de poussières qui réfléchissent la lumière d'une ou plusieurs étoiles voisines. Ces étoiles ne sont pas assez chaudes pour causer l'ionisation des gaz, comme dans le cas des Nébuleuses en émission, mais sont assez lumineuses pour permettre une dispersion suffisante pour rendre la poussière visible. La distinction entre ces deux types de nébuleuses a été faite par Edwin Hubble en 1922.

Les nébuleuses par réflexion sont habituellement bleues parce que la dispersion est plus efficace pour la lumière bleue que la rouge (c'est le même procédé de dispersion qui nous donne les cieux Bleus et des couchers de Soleil rouges).

Les Nébuleuses par réflexion et les Nébuleuses en émission sont souvent vues ensemble, comme pour la Nébuleuse d'Orion (que vous connaissez bien maintenant), et sont parfois rassemblées en un seul type : les Nébuleuses diffuses.

Les Nébuleuses par réflexion sont souvent des emplacements de formation d'étoiles.

En 1922, Edwin Hubble a publié le résultat de ses investigations sur les nébuleuse lumineuses. Une partie de ce travail est la loi de luminosité de Hubble pour les nébuleuses de réflexion qui établit une relation entre la taille angulaire (r) de la nébuleuse et la Magnitude Apparente (m) de l'étoile associée :

5 log(r) = - m + k

k est une constante qui dépend de la sensibilité des instruments de mesure.

Voilà j'espere que c'est un peu plus simple pour tous, pour faire rapide ...

Posté par Loveprod à 23:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mars 2017

Nébuleuse de la tête de cheval, La Nébuleuse de la flamme et NGC2023

nébuleuse de la tete de cheval

Remontons voir Alnitak, cette étoile qui nous dévoilera ses merveilles

Voici la nébuleuse de la tête de cheval (Barnard 33) ou (IC 434), vous pouvez la rencontrer avec des couleurs tres differentes sur le net mais en réalité il semble que la couleur la plus présente soit le rouge.

Les images me viennent du tres grand site du CDS de Strasbourg, j'ai juste un peu retravaillé celle-ci pour pouvoir vous presenter Alnitak et son environnement.

Revenons a nos moutons ou plutot, à notre "cheval".

la nébuleuse est nommé Barnard 33, elle est facilement reconnaissable par la forme en tête de cheval qui se découpe dans la nébuleuse. En effet, derrière la nébuleuse se trouve de l'hydrogène qui, ionisé par l'étoile brillante proche Sigma Orionis (que vous ne voyez pas sur cette photo), donne une couleur en réalité plutot "rouge". L'obscurité de la tête de cheval est causée par la présence d'un nuage dense de gaz et de poussière. Cette dernière absorbe fortement le rayonnement visible émis par le gaz ionisé d'arrière-plan.

À la base de la tête, on trouve de jeunes étoiles en cours de formation.

 

Sur cette photo a droite: Sigma Orionis étoile quintuple qui donne sa brillance a cette nébuleuse.

Sigma Orionis

 

Il y a encore de tres nombreuses étoiles dans la constellation d'Orion et les détailler toutes prendrait beaucoups trop de temps.

 

infrarouge NGC 2023

Sur l'image' sous "la tête de cheval" ce cercle brillant est une autre nébuleuse (NGC 2023).

La voici ici en infra-rouge (image réalisé par Robert Gendler) à partir des images prises par les telescopes Hubble et Vista.

 

 

 

 

 

néb de la flamme

Toujours aux alentours d'Alnitak, vous la découvrez parciellement sur la premiere photo de cet article,  la nébuleuse de la "Flamme" ou NGC 2024.

 Nous allons continuer notreballade stellaire, et laisser ici à regrets toutes ces merveilles.

Posté par Loveprod à 19:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sigma Orionis

Sigma Orionis, que nous venons de voir un peu plus haut, est un systeme Quintuple, soit cinq étoiles.

sigma ori

Sigma Orionis,  qui donne "sa lumiere" a la nébuleuse de "la tête de cheval"; est quintuple. Ses deux composantes les plus lumineuses (magnitudes 3,80 et 6,60) ne sont séparées que de 0,25". Plus accessibles sont les deux composantes suivantes, l'une de magnitude 8,0 et l'autre de magnitude 10, qui sont écartées de 12". Le cinquième élément, de magnitude 6 est à 40". Ce système est situé à 466 années-lumière.

Dans le groupe de Sigma Orionis une des premières naines brunes connues,"Sigma Ori 47". Elle est de type spectral L1 et sa masse est comprise entre 10 et 20 masses joviennes. Quant à son âge, il ne serait que de 100 000 à 300 000 ans.

 

Posté par Loveprod à 19:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]