29 mars 2017

NGC 2022

NGC 2022 est une Nébuleuse Planétaire située dans la Constellation d'Orion.

planetaire nebular

Dans les téléscopes amateurs de taille moyenne, elle ressemble à une tache de lumière grisâtre. Elle n'est pas très brillante mais est tout de même facile à repérer dans l'oculaire.

Posté par Loveprod à 22:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les Nébuleuses Planétaires (définition)

Une Nébuleuse planétaire est un objet astronomique qui ressemble à un disque d'aspect nébuleux lorsqu'il est observé à basse résolution.

En raison de cet aspect, semblable à celui des planétes, l'adjectif "planétaire" lui a été attaché, et il a été depuis maintenu pour conserver l'uniformité historique. À partir d'observations plus détaillées, on sait maintenant que les nébuleuses planétaires n'ont en fait aucun rapport avec les planètes.

Il s'agit d'une Nébuleuse en émission constituée d'une coquille de gaz en expansion éjecté d'une étoile en fin de vie, en transition de l'état de géante rouge à l'état de naine blanche pendant la branche asymptotique des géantes. Quand une petite étoile (moins de huit masses solaires) achève de consommer son hydrogène, puis son hélium, son cœur s'effondre pour former une naine blanche, tandis que les couches externes sont expulsées par la pression de radiation.

Ces gaz forment un nuage de matière qui s'étend autour de l'étoile à une vitesse d'expansion de 20 à 30 kilomètres par seconde (70 000 à 100 000 km/h). Ce nuage est ionisé par les photons ultraviolets émis par l'étoile qui est devenue très chaude (50 000 à 100 000 K). L'énergie ainsi acquise par le gaz est réémise sous forme de lumière de moindre énergie, notamment dans le domaine du visible.

Certaines de ces nébuleuses sont spectaculaires et nous allons en voir de merveilleuses, tel que la nébuleuse du papillon dans la constellation du scorpion.

Posté par Loveprod à 22:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mars 2017

Les Orionides

Les Orionides sont des étoiles filantes qui apparaissent chaque année à partir du mois d'octobre (entre le 2 octobre et le 7 novembre avec un pic autour du 21 octobre).

Lorsque les conditions d'observation sont bonnes (pas de nuage, pas de Lune), on peut en apercevoir jusqu'à environ une vingtaine par heure, elles semblent venir de la constellation d'Orion, comme l'indique leur nom qui se rapporte à l'emplacement de leur radiant sur la voûte céleste.

La Terre traverse chaque année cet essaim méteoritique. Ce champ de poussières a été laissé par la "Fameuse" comète de Halley sur son orbite lors de ses différents passages autour du Soleil.

Posté par Loveprod à 22:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Etoiles Filantes (définition)

Une étoile filante est le phénomène lumineux qui accompagne l'entrée dans l'atmosphère d'un corps appelé météoroïde. Il s'agit d'un petit corps circulant dans l'espace à une vitesse pouvant atteindre 42 km/s lorsque son orbite croise celle de la Terre. Cette traînée lumineuse est causée par la vaporisation du corps et l'ionisation de l'air sur sa trajectoire, le météoroïde laissant derrière lui un sillage de gaz très chaud, ionisé et lumineux que l'on nomme un plasma. La combustion du météoroïde est principalement due à la compression de l'atmosphère en avant du corps supersonique et non à la friction.

L'étoile filante est une fine poussière cosmique qui est vaporisée entièrement avant d'atteindre le sol tandis que le bolide, météoroïde de masse et taille importantes, produit un disque lumineux intense lors de sa rentrée atmosphérique. Ce bolide peut exploser, généralement à 90 ou 70 kilomètres d'altitude ou atteindre le sol (bolide lui-même ou les fragments issus de son explosion), devenant une ou des météorites.

Le phénomène se passe généralement entre 85 et 120 kilomètres d'altitude, bien que certaines étoiles filantes peuvent être visibles à 400 ou 600 km au-dessus du sol.

Chaque année à la même période, l'orbite de la Terre croise des nuages de poussières laissés par des comètes : les essaims météoritiques. Cela provoque des pluies de météores, appelées aussi pluies ou averses d'étoiles filantes. Il est à noter que le terme d'essaim d'étoiles filantes est souvent employé pour désigner aussi bien la pluie de météores que le nuage de poussières cométaires.

Par un effet de perspective, les étoiles filantes semblent toutes provenir du même point du ciel. On appelle ce point imaginaire le radiant. Certaines étoiles filantes ne semblent pas venir du radiant, ce sont des grains de poussière n'appartenant pas au nuage traversé, on les appelle des sporadiques.

Ces pluies périodiques d'étoiles filantes portent un nom dérivé de la constellation où se trouve leur radiant. Ainsi, les Orionides (visibles en octobre) ont leur radiant dans la constellation d'Orion.

L'essaim des Léonides (constellation du Lion) peut donner lieu à des pluies de météores très intenses.

L'observation judicieuse des essaims se fait en regardant à 45° du radiant (compromis entre la durée du phénomène et la longueur des traînées)

Posté par Loveprod à 22:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2017

IC 421

Non nous n'allons pas faire une partie de dés, je vais vous faire découvrir une Galaxie visible dans la Constellation d'Orion.

ic 421IC 421, cette Galaxie ce trouve sous la grande Nébuleuse M42 et M43, en plein centre du triangle que ces Nébuleuses (formant le Baudrier) font avec avec Saiph et Rigel.

 

Posté par Loveprod à 22:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les Galaxies (définition)

Une galaxie est un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire, contenant parfois un trou noir supermassif en son centre.

La Voie-lactée, la galaxie dans laquelle se trouve le Système solaire, compte quelques centaines de milliards d'étoiles (1011) et a une extension de l'ordre de 80 000 années-lumière. La plupart des galaxies typiques comportent un nombre similaire d'astres, mais il existe aussi des galaxies naines comptant à peu près une dizaine de milliards d'étoiles (1010), et des galaxies géantes comptant plusieurs milliers de milliards d'étoiles (1012).

Sur la base de ces chiffres et de la taille de l'univers observable, on estime que celui-ci compte quelques centaines de milliards de galaxies de masse significative. La population de galaxies naines est cependant très difficile à déterminer, du fait de leur masse et de leur luminosité très faibles. L'Univers dont l'extension réelle est inconnue pourrait contenir jusqu'à 2 000 milliards de galaxies, mais cela ne pourra être confirmé qu'avec les observations des futurs téléscopes.

 

Posté par Loveprod à 22:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 août 2017

LA CONSTELLATION DU SCORPION

Bonjour,

Apres plusieurs mois d'absence, je suis de retour pour vous faire découvrir une nouvelle constellation. Et pas n'importe quelle constellation car je vous parle de la constellation du scorpion.

Désolé de ne pas respecter l'ordre des constellations (si ordre il y a d'ailleurs ??) , mais en ce mois d'aout 2017 fin Aout plus exactement, face a moi dans le jardin juste au dessus de ma tete ; a droite notre lune, eternelle et fidele au rdv. Plus a gauche Saturne, planete de tant de rêves eveillés que j'ai pu faire.... je vous en reparlerais sur un autre blog reservé aux planètes celui-ci, (et du boulot il y en aura tant nous découvrons presque chaque mois de nouvelles planètes).

Entre Saturne a ma gauche et notre Lune a ma droite se trouvait la constellation du scorpion, discrete et peu visible en nos latitudes, je n'imaginai pas tous les details que j'ai pu découvrir sur cette constellation (celle de mon signe astrologique), venez et découvrons ensemble Antares et la nébuleuse guerre et paix, un nouveau voyage dans les étoiles.

Suivez le guide

 

Posté par Loveprod à 19:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2017

Vue generale du Scorpion

Bonjour,

 

heic0211e

Malheureusement les conditions météo et la difficulté parfois de pouvoir observer sous nos latitudes la constellation du Scorpion, je vous donne ici une vue generale avec une des meilleures photos disponible sur le web.... encore une fois j'espere que le proprietaire de l'image ne m'en voudra pas trop d'utiliser l'image.

Image suivante, quelques details sur cette même vue.

Nous découvrons les noms des principales étoiles du Scorpion ; Lesath, Acrab (Beta Scorpii) également nommée Graffias, Dschubba, Alniyat, ANTARES (Alpha Scorpii), Sargas et Shaula. 

 

heic0211e - Copie

 

 

Voici sur cette vue un peu plus grande, La Constellation du SCORPION. 

En haut a droite Graffias (Beta Scorpii) aussi appelé Acrab, juste dessous Dschubba, troisieme etoile de cet "arc" Pi Scorpii, en partant de Dschubba direction Ouest (n'oublions pas que nous regardons pleins sud), Al Niyat "enfin" une des trois etoiles qui parfois porte ce nom, en effet le nom d'Al Niyat ou Alniyat et donné fréquement soit a Sigma Scorpii a Tau Scorpii ou a Omicron Scorpii. Continuons plein Ouest et nous trouvons Antares (Alpha Scorpii), descendons sud sud-ouest nous trouvons Epsilon Scorpii, Mu Scorpii, derniere etoile de ce chapelet serait Zeta Scorpii.

Ensuite plein Ouest Eta Scopii, plus a l'ouest encore nous tombons sur Sargas (thêta Scorpii), enfin on remonte Nord Nord-Ouest Iota Scorpii, puis Kappa Scorpii, enfin les deux "dernieres" étoiles (pour ne parler que des principales) sont Shaula (Lambda Scorpii) et Lesath (Upsilon Scorpii).

La constellation du Scorpion se trouve près du centre de la Voie lactée (notre Galaxie). Grâce à cette situation, elle contient plusieurs objets du ciel profond tels les amas ouverts M6 (l’amas du Papillon), M7 (l’amas de Ptolémée, car il fut mentionné par cet astronome), NGC 6231 et NGC 6322, les amas globulaires M4, M80 et IC 4499, et les nébuleuses diffuses NGC 6334 et NGC 6357.

La source de rayons X Scorpius X-1 est la plus proche du Système solaire que l’on connaisse (une centaine d’années-lumière).

Alors certes les choses deviennent un peu plus techniques, mais si vous suivez depuis le debut, depuis ORION.... vous devez avoir une petite habitude de certains termes, et si ce n'est pas le cas il faut vous y mettre ... Les differentes étoiles principales d'une constellation sont appelé par une lettre de l'aphabet Grec et (pour les plus importantes) elles ont également un noms comme ANTARES ici ou BETELGEUSE (dans Orion).

Allez un peu de repos et ont reprendra se voyage au coeur de la Constellation du Scorpion...

 

Posté par Loveprod à 13:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 septembre 2017

ANTARES (Alpha Scorpii)

Antares ANTARES

Antarès est une supergéante rouge de type spectral M1, de magnitude apparente 1,06 (ce qui en fait la 15e étoile du ciel en termes de brillance)

Elle se trouve à 500 années-lumière de la Terre, large de quatre unité astronomique (elle est plus grande que l’orbite de Mars).

A cause de sa taille, elle subit une perte de masse plus ou moins constante et est entourée d’une nébuleuse (IC 4666). Elle est également légèrement variable.

Elle possède un compagnon, de magnitude apparente 6,0 de couleur vert bleu.

 

 

Posté par Loveprod à 14:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

ACRAB (Beta Scorpii) ou GRAFFIAS

Graffias ou AcrabACRAB

ACRAB, Beta Scorpii (en abrégé β Sco), en français Bêta du Scorpion, est une étoile multiple, également connue sous le nom de Graffias.

Magnitude apparente 2,56 éloignée de 500 années-lumière.
Magnitude absolue : -3,5 (2000 soleils environ).
C'est un astre de type spectral B1 accompagné de quatre autres composantes. La plus brillante, non liée physiquement, est de magnitude apparente 4,20.

Le nom propre Acrab a été officialisé par l'Union astronomique internationale en date du 21 août 2016 pour désigner spécifiquement Beta Scorpii Aa, l'étoile principale du système (Acrab).

Acrab est constituée de plusieurs étoiles, les deux principales composantes du système (notées β1 et β2) étant des étoiles naines de type spectral B, séparées de 14 secondes d'arc, ce qui compte tenu de la distance estimée à 530 années-lumière correspond à environ 2200 unités astronomiques. Elles orbitent l'une autour de l'autre en approximativement 16 000 ans.

β1 possède un autre compagnon, moins lumineux mais encore plus proche, puisque séparé de β1 par seulement 0,5 seconde d'arc, soit environ 80 unités astronomiques. De plus β1 apparait comme une binaire spectroscopique, son spectre indiquant la présence d'une autre étoile, séparée de 0,001 seconde d'arc (soit 0,3 unité astronomique, une distance inférieure à celle entre Mercure et le Soleil), avec une période orbitale de 6,8 jours.

β2 elle aussi est une binaire spectroscopique, son compagnon étant situé à 0,1 seconde d'arc (soit 16 ua).

Le système stellaire Acrab est donc une étoile quintuple, l'ensemble de ses membres étant des géantes de type spectral B, c'est-à-dire des étoiles très chaudes et très massives, avec une durée de vie plutôt courte, de l'ordre de quelques millions d'années, et qui finiront probablement leur vie en supernovae.

Acrab est située très près de l'écliptique, il arrive donc parfois qu'elle soit occultée par la Lune, et même, phénomène encore plus rare, par l'une des planètes du système solaire. Une partie de ce qu'on l'on sait d'Acrab provient d'ailleurs de la dernière de ces occultations, le 13 mai 1971, lorsque le satellite de Jupiter Io occulta β2.

Posté par Loveprod à 14:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]